Commenti disabilitati su Pour Gramsci. Pourquoi faire barrage au pitre par excellence Macron. 27 avril 2017

Chères camarades, chers camarades, 

Aujourd’hui, pour le 80 ème anniversaire de la mort du plus grand fondateur du parti communiste italien, Antonio Gramsci, j’ai décidé de faire circuler un texte sur Althusser – et Gramsci – écrit en 2013 en réaction aux tentatives désormais ouvertes de dénaturer en profondeur la pensée marxiste – donc scientifique – de Gramsci. Le texte anglais est accessible dans Download Now dans la section Livres-Books du site www.la-commune-paraclet.com . En voici la table des matières. La traduction en français et en italien sera proposée dès que possible. 

ALTHUSSER OR WHY COMPROMISING COMPROMISES SHOULD BE REJECTED.

Dedication March 5, 2013: To President Hugo Chavez, an innovative Socialist who was able to conceive the Bolivarian Revolution and the Socialism of the XXI Century as new transitions to a more egalitarian World.  

Contents:

Introduction.

Capital is Marx’s magnum opus.

The dialectical plan of the 4 Books of Capital.

Althusser and the theory of political power.

Althusser on fetishism.

Althusser takes issue with the strategy of the Party

Althusser’s State Apparatuses vs Gramsci’s counter-hegemony.

Gramsci’s Grand diplomacy.

Althusser’s dead angle.

Dialectical materialism vs historical materialism.

Althusser, the law of value and the State.

Gramsci as the creative and loyal Stalinist.

Althusser on Rousseau and Feuerbach.

 Il y a un double intérêt aujourd’hui à retourner à Gramsci. D’une part Gramsci, en tant que léniniste pensant avec sa propre tête, savait que le matérialisme historique tel que fondé par Marx repose sur deux grands concepts.

Le premier est l’anti-exclusivisme sans lequel on retourne aux races élues et au droit divin. Le second est la loi de la valeur.

L’anti-exclusivisme fut la grande contribution du jeune Marx grand lecteur de Vico, Babeuf, Thomas Paine – Rights of Man – et de tant d’autres précurseurs républicains égalitaires. Cette contribution vitale est systématiquement ignorée et discréditée par tous les philosémite nietzschéens malgré la tentative partielle d’Althusser de disposer de la dérive interprétative « humaniste » de la pensée marxiste. L’anti-exclusivisme de Marx affirme une évidence déjà exprimée avant – par exemple dans le Contr’un de La Boétie – à savoir que l’égalité est sacrée alors que l’élection exclusiviste et la surreprésentation sont des crimes contre tous.

Le second élément crucial de la pensée scientifique marxiste est la loi de la valeur par moi entièrement élucidée (voir mon Tous ensemble ou mon Précis d’Economie Politique Marxiste, dans la même section du même site. L’occultation et la censure ne sont pas des critiques recevables et sont contraires à la déontologie académique et au respect de la démocratie.)

D’autre part, l’intérêt de la pensée de Gramsci tient dans sa théorie politique bien résumée par son interprétation du Prolétariat et de son Parti comme « prince moderne ».

Ceci est crucial par exemple pour comprendre la position des marxistes pour le second tour de la présidentielle en France puis, surtout, pour les élections législatives. On entend aujourd’hui une thèse remettant en cause, à bon droit, la pertinence du pacte républicain. (Voir par exemple :   http://espresso.repubblica.it/attualita/2017/04/25/news/perche-io-di-sinistra-non-voterei-macron-per-fermare-la-le-pen-1.300265?ref=RHRR-BE. ) En effet, ce serait une mauvaise tactique, puisque faire barrage à Marine Le Pen en appuyant Macron n’aurait absolument rien de républicain. Mais, personnellement, je trouve ce raisonnement tactique assez primitif. Il convient de mettre les tabous débilitants au panier. La tactique de ces gens-là est toujours de culpabiliser les victimes potentielles (voir la section Racisme/Fascisme/Exclusivisme du site www.la-commune-paraclet.com ) Nous sommes au contraire nos propres maîtres. En effet, l’abstention favoriserait la poursuite ininterrompue des réformes néolibérales monétaristes portées par le candidat philosémite nietzschéen par excellence, Macron.

Je rappelle que Gramsci, dans la prison fasciste dans laquelle il était enfermé, fut à l’origine du traité de coopération pacifique entre l’Italie fasciste et l’URSS qui était en passe d’être signé avant que le choix agressif nazi n’en décida autrement forçant la main du servile dictateur italien. Ceci dans la tentative de retarder l’attaque nazie contre la patrie du socialisme et laisser plus de temps à la planification soviétique. De fait, comme prévu par Staline, avec la fin du Troisième Plan en 1941, l’Urss pouvait disposer d’une supériorité militaire face à la machine de guerre allemande, supériorité mise en œuvre un peu plus tôt que prévu mais avec un effet dévastateur durant l’offensive déclenchée pour défendre Moscou et Stalingrad. 

 C’est pourquoi la gauche authentique devrait aujourd’hui faire barrage au pitre par excellence Macron et se préparer en revanche pour consolider la gauche authentique et celle de la France insoumise aux élections législatives. Ceci en proposant un retour à la pensée scientifique, surtout en matière d’économie et de démocratie, contre les narrations débilitantes actuelles. La Bataille des Idées est cruciale faute de quoi nous assisterons à la rapide «palestinisation » quasi irréversible de la France et de l’UE. (Voir : http://rivincitasociale.altervista.org/la-palestinisation-de-la-france )  

Expliquons-nous. Hollande, a trahi sciemment la gauche avec son discours trompeur du Bourget et son imitation des pires conseillers de G. W. Bush en matière de gestion du « terrorisme » et de guerre préventives – je rappelle que tout le monde sait que Daech est une création du Mossad et de la CIA. Il a toujours poussé ses réformes néolibérales monétaristes. Pour mener à bien son choix idéologique de classe, il refusa de changer de cap malgré tous les revers subis et alla droit devant. Le pitre Valls le seconda en pensant à ses propres ambitions personnelles … Bien entendu, ceci détruisait le PS – parti déjà philosémite nietzschéen à un point pire que la SFIO de Léon Blum et Cie mais avec encore beaucoup de frondeurs en son sein et une base récalcitrante. Bien entendu, ce faisant Hollande s’apprêtait à passer le relais à la droite elle aussi philosémite nietzschéenne pour assurer la poursuite des réformes envers et contre tout et tous.

Derrière Hollande et les philosémites nietzschéens hexagonaux de tous bords il y a l’illusion d’un « retour » à Lipset et Verba, retour par moi déjà dénoncé dans mon Tous ensemble. (Il suffit d’utiliser le terme « verba » dans la fonction rechercher pour aller droits au passage visé.) Il n’y aurait donc plus de classes sociales ni de gauche et de droite, seulement un transversalisme disons « talmudiste », c’est-à-dire loufoque et dangereusement irrationnel. Or ceci fut démontré être faux durant les dernières élections aux USA mêmes. En effet, Trump fut élu avec 2 millions de voix de moins que H. Clinton mais surtout dans les Etats qui avaient également votés en faveur de Sanders, lequel se proclamait ouvertement socialiste … Avec un autre adversaire, la victoire de ce Donald Duck agité et va-t-en-guerre jusqu’au-boutiste n’était pas du tout assurée …

D’où l’émergence de Macron, le candidat idéateur de la loi travail avec le passage en force à répétition (On sait que pour Macron l’élection démocratique est une nécessité ancillaire). Il est aussi le candidat des banques, des banquiers et des nantis – dont les Rothschild – et le candidat pro-atlantiste et sioniste le plus affiché. Il est donc le candidat de la guerre préventive – par définition illégale -, de ses manipulations, y compris les manipulations à usage interne qui vont de pair avec la désinformation et les pires narrations – dont celles de la honteuse Nouvelle Economie française – après la honteuse Nouvelle Philosophie -, j’en veux pour preuve les Tirole et Cahuc de ce monde, voir http://rivincitasociale.altervista.org/negation-de-mon-droit-de-reponse-odieuse-censure-philosemite-nietzscheenne-en-france-et-au-journal-le-monde .

A côté de cela Marine Le Pen Présidente c’est presque rassurant. Elle devra répondre aux attentes du monde ouvrier – en abrogeant la loi Macron – et des retraités, mais elle est gaulliste par rapport à l’Otan et par rapport à l’Europe. Pour ce qui est de l’attitude déplorable en matière de droits et d’immigration, à part la posture sécuritaire, le cadre constitutionnel et le cadre légal européen sont des garanties assez fortes. Elle n’a pas remis en cause la Constitution que je sache.

Pour le reste, sans poser nettement les problèmes comme le fit, par exemple, la Dame de Fer britannique, la technocratie européenne philosémite nietzschéenne à la moelle, continuera imperturbablement à imposer son austérité et sa subordination servile aux réformes néolibérales monétaristes voulues par la « global private governance ». Elle continuera à donner du lest aux gouvernements serviles grâce aux diverses marges accordées sans pénalités, du moins tant que les coupures dans les services publics et les privatisations assureront un solde primaire destiné prioritairement à rembourser la dette publique détenue par les banques privées (voir :  http://rivincitasociale.altervista.org/dette-publique-et-inepties-marginalistes-le-cas-italien-3-mars-2017 . Les textes anglais et italien sont plus complets.)

Faire barrage à Macron et préparer les législatives en menant de front la Bataille des Idées, voilà selon moi la priorité. Le marxisme est science et vice-versa voilà sa force contre toutes les narrations d’hier, d’aujourd’hui et de demain. (Les sections Kriegel ne comptent plus de facto malgré qu’elles ont tout fait pour occulter les meilleures contributions marxistes, ce qui est indéniable. Ce qui, entre parenthèses, éclaire en rétrospective d’un jour nouveau l’ancienne exclusion …) Vu la nouvelle dérive des socio-démocrates de tous bords – « socio-fascistes » « une fois encore »?  – ce qui vaut pour la présidentielle française vaut en général pour tous les pays, particulièrement en Europe.

Votre,

Paul De Marco, marxiste.

Comments are closed.