Commenti disabilitati su IL NE S’AGIT PAS UNIQUEMENT D’AL-QUDS/JERUSALEM ET DE LA PALESTINE MAIS BIEN D’EGALITE HUMAINE ET DE DEMOCRATIE. 5 décembre, 2017.

Serait-ce le prélude à une nouvelle guerre impérialiste philo-sioniste nietzschéenne ? *

Ces putatifs « maîtres du Monde », en réalité de vrais ratés parasites et fascistes – le père de Netanyahou portait une chemise brune dans l’Allemagne nazie – veulent simplement imposer le retour à une société de la nouvelle domesticité et du nouvel esclavage. Ils prétendent même construire un temple pour conforter cette ineptie démentielle. Ils œuvrent pour la « palestinisation » de toutes les nations de « gentils » et de tous leurs citoyens. Les politiques fiscales mises en œuvre depuis Reagan et depuis l’abrogation du Glass Steagall Act ne laissent aucun doute là-dessus. Ni au Moyen-Orient, ni ailleurs.  Cette idée lunatique de « Jérusalem, capitale juive » ne concerne pas uniquement la Palestine, elle constitue une attaque sans précédent contre la démocratie, contre la laïcité et contre les Droits Humains fondamentaux. Nous sommes tous concernés plus encore que nous le fûmes dans la bataille contre le régime d’Apartheid en Afrique du Sud.

Plusieurs Américains ont émis de sérieux doutes envers le président actuel des Etats-Unis. Espérons qu’il voudra reconsidérer sa décision. En réalité, le Congrès a déjà adopté une résolution pathologiquement dangereuse sur le statut de Jérusalem comme supposée capitale de (l’encore illégal ) Etat d’Israël. Cette résolution viole frontalement tout le corpus de la loi internationale et plus encore celui de la Loi Naturelle. Les citoyens américains doivent le comprendre rapidement : il ne s’agit pas uniquement d’Al-Quds/Jérusalem ; plus sérieusement, il s’agit de leur propre statut en temps que citoyens égaux entre eux. Ce qui est en cause, c’est la démocratie et les droits des citoyens.

Espérons que le Congrès et la Présidence le comprendront rapidement. Si ce n’était pas le cas, en tant qu’expert en relations internationales, je peux facilement prédire que les intérêt nationaux des Etats-Unis en sortiront irrémédiablement endommagés. Une partie de l’Establishment a d’ores et déjà lancé un cri d’alarme. (1) Même les Etats-Unis d’Amérique ne peuvent se permettre d’aller contre la Raison et contre la volonté du monde entier dans l’espoir d’imposer une dangereuse et répugnante prétention à se poser comme la seule « race » (sic) biblique élue. Le prétendre poussera les USA à quitter une après l’autre toutes les organisations internationales et onusiennes et à endurer les conséquences du pire isolationnisme connu durant leur historie encore jeune mais néanmoins déjà pleine de bruits et de fureur. Les USA ont déjà bêtement quitté l’UNESCO. (2)

A commencer avec Thomas Paine et John Brown et tant d’autres, l’histoire des Etats-Unis est l’histoire de l’indépendance, de l’égalité et de l’abolition de l’esclavage. La Bible peut sans doute être interprétée comme un livre prêchant des principes éthiques – particulièrement dans la perspective universaliste des Evangiles ou du Coran -, mais il ne doit jamais être instrumentalisé pour propager l’exclusivisme, de surcroît raciste-théocratique. Pas au XXI siècle. Une telle dérive constituerait une trahison de son objectif en tant que texte religieux.

En outre, personne n’ignore plus que la Bible juive fut largement et dogmatiquement copiée de textes sumériens beaucoup plus anciens. Les Sumériens prétendaient venir de l’Est. En tout état de cause, ils n’étaient pas un peuple sémitique. Leurs successeurs les Akkadiens l’étaient mais ils reconnaissaient volontiers leurs dettes religieuses et culturelles envers les Sumériens. Les principes défendus par ces religions anciennes – de même que par les Evangiles chrétiens et par le Coran – étaient des principes universalistes et non pas des principes exclusivistes, racistes et théocratiques. La surreprésentation et la fausse représentation ne changent rien à cette évidence. De ce point de vue-là, il ne sert à rien de prétendre vouloir contrôler les « flux de communication » ou bien encore de vouloir imposer « une nouvelle déférence envers une Autorité (auto-désignée ) » et envers ses narrations a-scientifiques et a-constitutionnelles … Imaginez donc un temple dédié à ces faussetés crapuleuses !

J’ai démontré cette vérité historique depuis un certain temps. Par exemple dans mon livre Pour Marx, contre le nihilisme (2002), livre librement accessible dans la section Livres-Books du site www.la-commune-paraclet.com . Dans cette section et dans la section Racisme/Fascisme/Exclusivisme du même site vous trouverez les textes suivants :

A ) « Laïcité ou le respect absolu de l’Autre »

B ) « Nietzsche as an awakened nightmare »(section Livres-Books)

C ) « Heidegger, the intimate corruption of the soul and of Human becoming » (section Livres-Books)

Nous lançons un appel à toutes les personnes de bonne volonté et à tous les peuples épris de liberté et d’égalité, ainsi qu’à tous les Etats et à toutes les organisations pacifiques et démocratiques, pour qu’ils fassent barrage à cette dangereuse dérive avant qu’il ne soit trop tard.

Dans le chapitre « Camp David II » de mon Pour Marx, contre le nihilisme, lequel donna lieu aux Accords officieux de Genève, j’avais mis de l’avant le seul Plan de Paix acceptable pour l’ancien Mandat de la Palestine, sous réserve qu’il soit démocratiquement accepté par le peuple palestinien. En retour, le Président Arafat fut assassiné de sang froid par de lunatiques et pathologiques criminels de guerre et bouchers israéliens, à commencer par Sharon et ses nombreux complices, alors que je fus moi-même l’objet du plus ignoble et plus implacable harcèlement ainsi que de la plus vile exclusion académique et sociale. La justice fut niée à ma famille de la manière la plus ignoble qui soi. Je crois personnellement que la Justice finit toujours par triompher. Autrement, ainsi que je l’ai démontré, il ne reste plus que la logique barbare de l’exclusivisme. Qui prétend vraiment encore son proverbial « pound of flesh » ? Cette logique doit être répudiée pour éviter que le prix n’en devienne toujours plus onéreux avec chaque « retour » rabbinico-nietzschéens …

Paul De Marco, ex-professeur de Relations Internationales – Economie Politique Internationale.

Notes:

1 ) Voir « THE ISRAEL LOBBY AND U.S. FOREIGN POLICY », John J. Mearsheimer, Stephen M. Walt, in http://mearsheimer.uchicago.edu/pdfs/IsraelLobby.pdf  , Fall 2006. (Voir également la Note 7 de l’article cité ci-dessous dans la Note 2 relative à l’Unesco)

2 ) Voir « Self-imposed « separation » : The United-States and Israel leave Unesco. Good riddance ? »,  in http://rivincitasociale.altervista.org/self-separation-the-united-states-and-israel-leave-unesco-good-riddance/

* ) Voir: « Supreme Court approves Trump immigration order », https://www.youtube.com/watch?v=g6FlnN5sHXY  Quote: « The US Supreme Court has allowed the third version of the Trump administration’s travel ban to go into effect. This time, it will stem citizens of eight countries from entering the US, including Syria, Iran, Chad, Yemen, Somalia, Libya, the DPRK and some officials from Venezuela. The ban was released in September. US President Donald Trump went on record saying the ban was needed to ensure national security. »

Voir aussi: «Trump, Immigration and the Supreme Court », Judge Andrew Napolitano, Posted: Jun 29, 2017 12:01 AM https://townhall.com/columnists/judgeandrewnapolitano/2017/06/29/trump-immigration-and-the-supreme-court-n2347785

Comments are closed.